Quel sport pour votre enfant ?

L’exercice d’une activité sportive est essentiel pour un enfant. Elle l’aide en effet à se dépenser physiquement tout en favorisant le développement de l’ensemble du corps. Cela contribue notamment à son épanouissement aussi bien physique que mental. Vous recherchez justement un sport auquel faire participer votre enfant ? Voici une liste d’activités qui pourraient vous aider dans votre choix.

La baby gym pour le développement moteur et sensoriel des bébés

La gymnastique pour bébé a une très grande réputation. Cette discipline est recommandée dès l’âge de 10 mois et peut être pratiquée jusqu’à 3 ans et demi environ. Elle consiste à initier le bébé à certaines pratiques physiques dans le but de faciliter et de développer sa motricité. Ces mouvements se fondent sur plusieurs actions importantes, parmi lesquelles, il y a : rouler, ramper, sauter, etc. Si vous habitez en  banlieue parisienne, votre enfant a la possibilité de s’exercer  en Crèche boulogne billancourt. Ils s’exécutent en général avec du matériel adapté pour assurer la sécurité des enfants et ils sont proposés dans ces établissements de la petite enfance.

Le yoga pour développer sa motricité

Le yoga, qui devient de plus en plus populaire chez les personnes à bas âge, allie mouvements et respiration. Cette activité physique ancestrale originaire de l’Inde peut être pratiquée à partir de l’âge de deux ans et demi. Elle procure énormément de bienfaits aux enfants, leur permettant notamment de développer leur motricité, d’évacuer leur stress et bien d’autres. Ce faisant, il est recommandé de programmer pour votre petit, une séance hebdomadaire de 45 minutes. À cet âge, les postures les plus courantes sont celles du chat, de la grenouille ou de la tortue.

Le Qi Gong pour apprendre à se recentrer

Le Qi Gong est une pratique née de la tradition chinoise. Il consiste en une gymnastique dont l’activité s’exécute sur la base de mouvements lents, d’une respiration appropriée et d’exercices de visualisation. Certains exercices sont cependant adaptés aux enfants. Ces derniers peuvent ainsi s’y mettre dès l’âge de 4 ans à raison d’une séance par semaine. Les mouvements qui leur sont réservés imitent en général les postures des animaux tels que le cerf, le singe ou même l’ours. Cette gymnastique douce aide notamment les petits à maîtriser leur souffle et à canaliser leur concentration tout en s’épanouissant. En tant que jeunes parents, vous pouvez également vous joindre à eux au cours des séances afin de les inciter à s’y impliquer davantage.

Le judo pour canaliser son énergie

Le judo est un sport qui favorise la maîtrise de soi et apprend à développer un mode de vie sain. Des valeurs morales qui y sont enseignées vont du respect de l’adversaire à la culture de l’amour, du courage, de l’harmonie physique et mentale. Votre fils ou votre fille est beaucoup trop actif (ve) et éprouve des difficultés à canaliser son énergie ? Vous pouvez par exemple l’inscrire à un cours de judo. De plus, ce sport pourrait l’aider à développer ses muscles tout en améliorant sa coordination.

La natation

Cette éducation sportive est accessible à l’enfant, sous la forme d’initiation, à partir de l’âge de 4 ans. Elle est très complète parce qu’elle aide à développer progressivement la musculature générale sans exposer à des risques de blessure. Ce dernier point est notamment dû à l’effet d’apesanteur grâce auquel l’enfant ne ressent ni choc ni résistance pendant l’exécution des mouvements. Par ailleurs, la natation donne généralement accès à d’autres activités à l’instar de la natation synchronisée ou du water-polo.

Le tennis

Le tennis se pratique dès 5 ans. Il nécessite beaucoup de concentration et un self-control. L’habileté et la souplesse des mouvements corporels sont également requises. De fait, cette activité amène l’enfant à mettre de façon simultanée son corps à contribution, autant que son esprit. Le tennis est notamment recommandé aux plus petits qui manifestent l’envie de se dépenser.

Les sports collectifs

Bon nombre de raisons peuvent vous amener à faire participer votre enfant à une séance de sport collectif. Ce sera le cas, si vous le trouvez très renfermé sur lui-même ou s’il développe un comportement violent. Bien entendu, votre fille ou votre fils doit apprécier l’idée de rejoindre une équipe de sport collectif. Voici une petite liste d’activités auxquelles votre enfant pourrait s’adonner :

  • le basketball,
  • le football,
  • le handball,
  • le volley-ball, etc.

Au regard des exercices sportifs proposés dans votre secteur d’habitation, vous trouverez certainement celui qui saurait contribuer à l’épanouissement physique et mental de votre petit.

 

Aymen

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *